Interdiction des chaudières fioul en 2022

9 juin 2021

Vous avez raté le décret ? Voici le récap

L’État avait décrété qu’à partir du 1er janvier 2022, il sera interdit d’installer des chaudières à fioul. Cependant, cette date est finalement reportée à la mi-2022.

L’annonce de la ministre de la Transition écologique était très discrète la semaine dernière. Le décret concernait d’ailleurs plus de 3 millions de particuliers. Au lieu du 1er juillet 2021, la fin des chaudières à fioul est repoussée à la mi-2022. Cette nouvelle date vaut autant pour les nouvelles constructions que pour les anciennes. 

Un décret sera transmis au Conseil d’Etat « très prochainement », pour une entrée en vigueur dans la foulée. Il y a « des possibilités de dérogations pour certains cas puisqu’il peut arriver qu’il y ait des difficultés, des impossibilités techniques ou des coûts excessifs », a précisé Barbara Pompili devant les députés jeudi 3 juin. La ministre a également indiqué pour rassurer les propriétaires de chaudières au fioul, que le décret « n’interdira pas les réparations des installations existantes » selon Le Figaro, le 5 juin.

Dans quel cas le décret d’interdiction des chaudière à fioul n’est-il pas applicable ?

Le but de l’État est d’inciter les ménages à remplacer leur mode de chauffage en un mode plus écologique. Cependant, ce n’est pas toujours évident ! 

Effectivement, dans certaines communes, 

  • Le gaz de ville n’est pas accessible, donc il est impossible de la remplacer par une chaudière à gaz. 
  • Et la pompe à chaleur ? Et bien le débit d’électricité peut y être limité ce qui rend également impossible le remplacement de ce dernier. 
  • La solution qui serait adaptée, est la chaudière à bois ou à granulés, néanmoins ça sera l’espace d’installation et de stockage du bois le problème.

Dans ces cas, «marginaux» selon Emmanuelle Wargon, ministre chargée du Logement, le décret prévoit que l’interdiction ne sera «pas applicable».

Remplacer sa chaudière à fioul

Pour convaincre les français à changer de mode de chauffage, le gouvernement s’appuie sur l’argument financier :  

  • Une pompe à chaleur ou une chaudière à gaz ou une chaudière à granulés coûtent 2 à 3 fois moins cher qu’une chaudière à fioul.
  • La consommation à surface égale pour le fioul et l’électricité est de 15 € le par contre, avec le gaz, cela revient à seulement 11 € le , précise Le Figaro

 

Source: Le figaro

Un projet de rénovation ?

Horaires

Lundi au Samedi: 8h00 – 19h00

E-mail

Téléphone

En savoir plus