Emmanuel Macron s’oppose à la rénovation énergétique obligatoire (pour le moment)

8 mai 2021

En juin passé, la CONVENTION DES CITOYENS SUR LE CLIMAT (CCC) a suggéré au gouvernement de rendre obligatoire la rénovation énergétique pour les propriétaires. Une exigence qui vise à réaliser l’objectif de rénover l’ensemble du patrimoine immobilier français d’ici 2040. A cette échéance, le gouvernement souhaite que tous les logements français remplissent les exigences d’un label A ou B du diagnostic de performance énergétique (DPE) en cours. Dernièrement, une soixantaine d’associations avaient à nouveau évoqué, par un courrier, les dangers que représenterait une exclusion de l’obligation de rénovation énergétique des logements auprès du Président de la République.

Une mesure non-favorable au marché immobilier

Malgré la pression, le président Emmanuel Macron a déclaré devant la Convention des citoyens sur le climat qu’il rejetait – pour le moment – le concept d’introduction d’une obligation de réaliser des travaux de rénovation énergétique dans le futur projet de loi. Il justifie sa décision par le simple fait que “certains ont les moyens, d’autres non”. Par ailleurs, il assure que le coût d’une rénovation complète permettant d’atteindre un label A ou B constitue un budget de 50 à 60.000 euros. ” Cette obligation de rénovation réduirait considérablement la faculté des propriétaires de vendre leur logement. La démarche conduirait donc à un arrêt du marché immobilier. Une peur partagée par le secteur du bâtiment. Plutôt qu’une obligation, Emmanuel Macron évoque l’action de “faire participer les gens” à un projet de rénovation énergétique.

4,5 milliards d’euros d’aides aux travaux de rénovation par an: l’objectif

Interrogé par un citoyen qui demandait que 22 milliards d’euros par an soient investis pour garantir un niveau suffisant de rénovation énergétique, le président a rétorqué qu’il ne pensait pas qu’il y aurait assez de professionnels du bâtiment compétents pour réaliser le volume de travail correspondant. En rappelant que de nombreux professionnels peu scrupuleux ne se priveraient pas de courir après les primes, au détriment parfois de la qualité du service. “Je serais déjà très heureux si 4,5 milliards d’euros de travaux de rénovation étaient réalisés”, a-t-il répondu.

Vous ne trouvez pas de professionnel certifié pour faire vos travaux de rénovation ? La plateforme vous permet de faire une recherche par localisation et domaine de travaux afin d’en trouver un rapidement et proche de chez vous.

Les tiers-financeurs de nouveau sur le table

S’il exclut cette option pour l’instant, Emmanuel Macron évoque la réévaluation possible de ce scénario au second trimestre 2021. Mais auparavant, le Président de la République a de nouveau soulevé la possibilité d’un financement par des tiers. Une étude de 3 mois sera lancée dans le contexte des délibérations sur le projet de loi de la Convention Climat Citoyen début 2021, dans le but de convenir d’un accord qui autoriserait des tiers financiers – la Caisse des Dépôts, les réseaux bancaires et d’assurance ou les acteurs de l’énergie, par exemple – à participer au financement de la rénovation des tamis thermiques à l’horizon 2030. Pour mémoire, le pays compte toujours près de 5 millions de bâtiments labellisés F ou G.

Interdire de louer des passoires thermiques, telle est la nouvelle mesure

Le chef de l’Etat a toutefois rappelé que le gouvernement soutiendrait de très nombreuses demandes du CCC. En premier lieu, celle du guichet unique, qui sera intégrée dans le projet de loi. Le gouvernement retiendra aussi l’idée d’interdire la location de tamis thermiques. C’est une mesure révolutionnaire”, a déclaré le Président. Nous voulons imposer des conditions aux bailleurs pour qu’ils puissent conserver leur droit à louer. »

Pour finir, le président a aussi assuré que la réglementation environnementale de 2020, qui entre en vigueur en juillet 2021, répondait aux exigences de la CCC. Les dispositions relatives à une future interdiction du gaz et du mazout dans les nouvelles maisons individuelles découlent d’ailleurs de leurs suggestions de juin 2020 sur la rénovation et la réduction des émissions de carbone.

Un projet de rénovation ?

Horaires

Lundi au Samedi: 8h00 – 19h00

E-mail

Téléphone

En savoir plus

Interdiction des chaudières fioul en 2022

juin 9th, 2021|

Vous avez raté le décret ? Voici le récap L’État avait décrété qu’à partir du 1er janvier 2022, il sera interdit d’installer des chaudières à fioul. Cependant, cette date est [...]